C’est quoi le code informatique?

L’apprentissage du code est l’apprentissage du langage machine. Quand on sait coder, on sait communiquer avec un robot, une machine, un ordinateur.

Savoir communiquer avec le langage machine, c’est le pouvoir de contrôler l’outil numérique et de savoir lui dire quoi faire.

Pourquoi un enfant devrait-il apprendre à coder?

Durant les prochaines décennies, utiliser le code informatique devient comme utiliser le crayon pour écrire. D’ici 2028, 1,73 millions d’emplois au Québec seront transformés par l’automatisation, la numérisation et la robotique. Savoir coder est une importante habileté technologique à posséder.

Quels sont nos objectifs?

Notre programme poursuit trois objectifs principaux:

  1. Développer la pensée informatique et algorithmique des élèves de la maternelle à la 6e année.
  2. Apprendre à tous les élèves à utiliser le code informatique pour communiquer, résoudre et créer.
  3. Rendre les enseignants autonomes à utiliser le code informatique comme outil pédagogique pour rejoindre l’acquisition des compétences du programme d’enseignement.

Pourquoi s’adresser aux élèves du primaires?

Apprendre à coder est une compétence qui permet à l’enfant de développer sa pensée informatique, scientifique et logico- mathématique. C’est l’une des habiletés technologiques qui permet de développer plusieurs compétences numériques.

Il est également observé que l’intérêt pour les sciences et les mathématiques décroît à mesure que l’enfant vieilli. Lorsqu’il atteint le 3e cycle du primaire et au 1er cycle du secondaire, on observe une baisse de l’intérêt de l’élève car sa perception de la complexité de ces domaines s’installe (Hasni & Potvin, 2015). Il faut donc agir très tôt pour augmenter cet intérêt. La petite fille de 9 ans pense qu’elle est moins bonne que le garçon en science et en mathématique. Cela constitue un enjeu social puisque seulement 35% de femmes s’inscrivent en enseignement supérieur dans les domaines relatifs aux domaines STIM (Sciences, Technologie, Ingénierie, Mathématique)

Quels sont nos programmes?

Depuis 2017, notre organisme a conçu un programme d’accompagnement d’équipes écoles primaires qui souhaitent intégrer l’apprentissage du code pour tous ses élèves.

C’est un programme de trois ans qui offre:

Une démarche structurée d’accompagnement des enseignants.

Un déploiement de formateurs en salle de classe qui animent des activités dans toutes les classes de l’école

Des activités à la disposition des enseignants.

Depuis septembre 2020, et en réponse à la pandémie, notre organisme met à la disposition des écoles un deuxième programme «estime en ligne» qui permet aux enseignants et aux élèves d’accéder à 120 projets de programmation avec ScratchJR et Scratch et met à la disposition des écoles membres la possibilité de recevoir des formateurs en visio dans leur salle de classe.

Quel est le matériel nécessaire pour mettre en place les programmes estime dans une école?

Équiper une école au niveau numérique et technologique représente des coûts importants; une réflexion à la fois sur les choix de matériel et la quantité d’appareils s’impose. Nous tenons compte de ces réalité pour permettre l’intégration de nos programmes dans une école.

Pour le programme estime en classe, nous travaillons avec des applications gratuites. Nous avons choisi deux robots, les bee-bot/blue-bot et le robot Dash qui permettent la progression de tous les élèves de la maternelle à la sixième année, Finalement en terme d’appareils, notre recommandation est une gestion logistique en flottes que l’on peut facilement déplacer d’une classe à l’autre. Idéalement, l’école est munie de flottes de chromebook ou portables et de tablettes. Lorsque l’école atteint la phase 2 du programme en classe, nous ajoutons les Microbits .

Pour le programme estime en ligne, nos capsules vidéo exploitent principalement l’application ScratchJR et le site internet Scratch facilement accessibles autant à l’école qu’à la maison. Nous avons également pensé aux écoles qui sont équipées des deux robots bee-bot/blue-bot et le robot Dash. Ainsi les enseignants ont accès à quelques capsules pour les aider à découvrir ces robots.

Comment faire des liens avec les disciplines scolaires?

Vous l’avez compris, coder c’est savoir communiquer en utilisant le langage machine. Ce n’est pas une matière ni une discipline scolaire. L’enseignant peut utiliser le code informatique comme outil d’apprentissage pour permettre à ses élèves de développer plusieurs compétences technologiques, disciplinaires et transversales. L’élève se sert de cet objet d’apprentissage pour développer ses habiletés technologiques, pour communiquer, pour créer, pour développer son esprit critique, pour raisonner et pour résoudre des problèmes.

En général, les enseignants du primaire n’ont pas de formation en programmation. Comment peuvent-ils intégrer cet apprentissage dans leur classe et recevoir de l’aide?

Les enseignants peuvent être supportés dans leur démarche de formation par des conseillers pédagogiques des Commissions scolaires et du RÉCIT (réseau axé sur le développement des compétences de l’intégration des technologies en éducation). Ces conseillers agissent au niveau national et local. Également, il ne faut pas sous estimer la grande valeur qu’a le partage entre les collègues qui développent de nouvelles connaissances et découvrent l’utilisation et les intentions pédagogiques des ressources numériques.

Le programme estime, tient compte de la variable temps et de la vitesse avec laquelle les élèves acquièrent de l’autonomie. Ça va très vite et souvent les enseignants se sentent dépassés. Grâce au soutien de nos formateurs en classe, il est possible de faire vivre des activités de programmation aux élèves en présence de l’enseignant qui lui aussi peut apprendre à coder. En acceptant cette posture, c’est aussi accepter le rythme d’apprentissage qui est rapide avec le numérique, c’est changer sa posture d’enseignant en posture d’apprenant. Chez estime, nous ne nous attendons pas à ce que l’enseignant du primaire devienne programmeur. Nous lui demandons cependant de considérer que cet apprentissage est un incontournable pour un enfant et aussi de s’intéresser aux compétences développées par ses élèves lorsqu’ils apprennent à coder pour pouvoir ensuite, faire des liens avec son programme.